Poutine et Wagner en guerre : découvrez les détails choquants de leur trahison mutuelle ! 😱

Poutine accuse Wagner de « trahison », Prigojine se dit « patriote » – Angers Info
Table des matières

[ad_1]

🚨💥💣 Vladimir Poutine accuse le groupe Wagner de « trahison »

Dans un discours télévisé, le président russe Vladimir Poutine a accusé le groupe Wagner de « trahison » et a promis une réponse « implacable ». Les mercenaires d’Evguéni Prigojine semblent être entrés en rébellion contre l’armée russe et ont pris le contrôle de Rostov-sur-le-Don, dans le sud du pays. Des combats ont également été signalés à Voronej, où les combattants de Wagner se sont emparés des bases de l’armée russe.

🔥🗡️ Les mercenaires de Wagner en rébellion contre l’armée russe

Les combattants de Wagner ont lancé une rébellion contre l’armée russe et accusent les chefs de l’armée de conduire leurs soldats au massacre en Ukraine. Dans une vidéo, Evguéni Prigojine, fondateur de Wagner, a présenté son initiative comme un moyen de libérer la Russie « de la corruption, du mensonge et de la bureaucratie ». Il a assuré qu’aucun de ses mercenaires n’accepterait de déposer les armes, comme le leur a demandé Vladimir Poutine.

👑💪 Vladimir Poutine promet une réponse « implacable »

Vladimir Poutine a promis une réponse « implacable » à l’initiative d’Evguéni Prigojine et a dénoncé un « coup de poignard dans le dos » de la part de celui qui a longtemps été son protégé. Il a comparé la situation à la guerre civile après la révolution bolchevique contre le Tsar en 1917 et a appelé le peuple russe à s’unir derrière sa personne. Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov a proposé les services de ses soldats pour aider à « mater » la mutinerie.

🌍👀 L’Occident suit de près l’évolution de la situation en Russie

L’Otan, les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Union européenne ont dit suivre avec attention l’évolution de la situation en Russie. Dans son discours télévisé, Vladimir Poutine a accusé « l’Occident collectif » d’être à l’origine d’une tentative de déstabilisation de son pays.

Par Dumnacus le grand, votre serviteur angevin né à Belle-Beille, rue Jeanne Quémard.

[ad_2]