đŸšąđŸ’„ DĂ©couvrez les derniĂšres avancĂ©es sur l’Ă©pave du Titanic ! Les recherches s’intensifient, mais le temps presse ⏰ #Titanic #recherches #oxygĂšne

Epave du Titanic. Les recherches du Titan s’accĂ©lĂšrent, tandis que l’oxygĂšne s’amenuise. – Angers Info
Table des matiĂšres

[ad_1]

Un sous-marin de tourisme disparu prĂšs de l’Ă©pave du Titanic

Les recherches pour retrouver un sous-marin de tourisme disparu avec cinq personnes Ă  bord, Ă  proximitĂ© de l’épave du Titanic, se poursuivent jeudi, les rĂ©serves d’oxygĂšne du submersible devant s’épuiser dans quelques heures.

© Reuters. Du MatĂ©riel Fourni Par L’armĂ©e De L’air AmĂ©ricaine Est ChargĂ© Sur Le Horizon Arctic Qui Se PrĂ©pare À Partir À La Recherche Du Submersible Oceangate Expeditions, Dans Le Port De St. John’s, À Terre-Neuve, Au Canada. /Photo Prise Le 20 Juin 2023/Reu

Un compte à rebours hypothétique

Le submersible Titan, de la taille d’un minivan et exploitĂ© par la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine OceanGate Expeditions, a entamĂ© sa descente dimanche Ă  8 heures du matin heure locale (12h00 GMT), pour une plongĂ©e censĂ©e durer deux heures autour de l’épave du paquebot.

Le Titan a perdu le contact avec son navire de soutien en surface vers la fin des deux heures de visite prévues.

Le Titan est parti avec 96 heures d’air respirable, selon la compagnie, ce qui signifie que ses rĂ©servoirs d’oxygĂšne seront probablement Ă©puisĂ©s jeudi matin, mais des experts prĂ©cisent que la durĂ©e effective des rĂ©serves dĂ©pend de nombreux facteurs, dont l’alimentation en Ă©lectricitĂ© du sous-marin ou le fait que les passagers soient restĂ©s calmes ou non.

Un espoir redonné

Les garde-cĂŽtes amĂ©ricains ont toutefois annoncĂ© mercredi que des avions de recherche canadiens avaient enregistrĂ© des bruits sous-marins Ă  l’aide de bouĂ©es sonar plus tĂŽt dans la journĂ©e et mardi, redonnant espoir aux Ă©quipes de sauvetage et aux proches des cinq occupants du Titan.

Les garde-cĂŽtes ont ajoutĂ© que des vĂ©hicules tĂ©lĂ©commandĂ©s de recherche sous-marine avaient Ă©tĂ© dirigĂ©s vers la zone oĂč les bruits avaient Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©s, mais en vain, tandis que des responsables prĂ©venaient que les bruits ne provenaient peut-ĂȘtre pas du Titan.

Un robot de plongée français trÚs attendu

L’Atalante, navire de recherche français, Ă©tait en route mercredi en fin de journĂ©e pour dĂ©ployer un robot de plongĂ©e trĂšs attendu par les Ă©quipes de recherche, et capable de descendre bien au-delĂ  de l’épave du Titanic, qui gĂźt Ă  environ 3.810 mĂštres de profondeur, ont indiquĂ© les garde-cĂŽtes.

Le robot français nommĂ© Victor 6000 a Ă©tĂ© envoyĂ© Ă  la demande de la marine amĂ©ricaine, qui a dĂ©pĂȘchĂ© son propre navire de sauvetage spĂ©cialement conçu pour soulever des objets sous-marins lourds et de grande taille, comme des avions ou de petits navires engloutis.

Un sauvetage difficile

Si le submersible parvient Ă  remonter Ă  la surface, il sera difficile de le repĂ©rer dans l’immensitĂ© de la mer, et il est fermĂ© de l’extĂ©rieur, ce qui empĂȘche toute personne se trouvant Ă  l’intĂ©rieur d’en sortir sans aide.

Mais si le Titan se trouve au fond de l’ocĂ©an, un sauvetage serait encore plus difficile en raison des immenses pressions et de l’obscuritĂ© totale Ă  cette profondeur.

Tim Maltin, spĂ©cialiste du Titanic, a dĂ©clarĂ© qu’il serait « presque impossible d’effectuer un sauvetage de sous-marin Ă  sous-marin » au fond de l’ocĂ©an.

Des questions sur la sĂ©curitĂ© du Titan avaient Ă©tĂ© soulevĂ©es en 2018 lors d’un symposium d’experts du secteur des sous-marins et au cours d’un procĂšs intentĂ© par l’ancien chef des opĂ©rations maritimes d’OceanGate.

Par Dumnacus le grand, votre serviteur angevin né à Belle-Beille, rue Jeanne Quémard.

[ad_2]