🚨 Renault accusé de moteur défectueux : une plainte déposée ! #Renault #plainte #moteur 🚗💥

Renault visé lundi par une plainte pour un ancien moteur défectueux – Angers Info
Table des matières



🚨 Des propriétaires de véhicules Renault, Dacia et Nissan déposent plainte pour des moteurs défectueux 🚨

Des dizaines de plaignants

Des dizaines de propriétaires français de véhicules Renault, Dacia et Nissan vont déposer conjointement plainte au pénal pour des moteurs défectueux équipant leurs véhicules.

Plusieurs motifs de plainte

L’action engagée devant le tribunal correctionnel de Nanterre portera sur plusieurs motifs, dont « tromperie aggravée, pratiques commerciales trompeuses » pour défaut d’information des clients ou encore « escroquerie, destructions, dégradations et détériorations dangereuses pour les personnes, mise en danger de la vie d’autrui ».

Un moteur avec une surconsommation d’huile

Renault a reconnu que le moteur – un petit bloc essence de 1.2 litres produit en Espagne et au Royaume-Uni entre 2012 et 2016 pour 400.000 véhicules – souffrait d’une surconsommation d’huile, mais le groupe estime qu’il n’y a pas de problème de sécurité.

NĂ©gociations infructueuses

L’action collective résulte de négociations infructueuses entre les requérants et Renault Group à propos de l’usure prématurée des moteurs, voire du risque de casse.

Examen attentif des demandes

Un porte-parole de la marque au losange a réaffirmé que Renault Group n’avait jamais cessé et continuait « d’examiner les demandes qui lui sont adressées ». « Les demandes de participation qui n’ont pu être accueillies ont toutes fait l’objet d’un examen attentif de leurs éléments constitutifs et une réponse a été apportée », a-t-il ajouté.

Appel aux clients

De son côté, un porte-parole de Nissan a invité les clients qui pensent être affectés par ce problème à contacter la concession la plus proche qui inspectera le véhicule, réalisera le diagnostic approprié et apportera le support nécessaire.

133 000 voitures potentiellement concernées

Le constructeur français avait indiqué il y a un an que quelque 133.000 voitures des trois marques du groupe, mais aussi Mercedes, étaient potentiellement concernées en France.

Par Dumnacus le grand, votre serviteur angevin né à Belle-Beille, rue Jeanne Quémard.