« Le monde enfin uni contre la pollution plastique ! 🌍✊ Paris accueille une réunion de haut niveau pour le traité mondial. Plus d’infos sur Angers Info. »

Réunion à Paris sur le traité mondial contre la pollution plastique – Angers Info
Table des matières



🌊🐠💔 La France prépare la deuxième session de négociations sur le tout premier traité mondial de lutte contre la pollution plastique

175 pays réunis pour définir les contours d’un traité contraignant

Samedi dernier, la France a accueilli au siège de l’Unesco à Paris une réunion de niveau ministériel pour préparer la deuxième session de négociations sur le tout premier traité mondial de lutte contre la pollution plastique. Cette deuxième session de discussions réunira les représentants de 175 États afin de définir les premiers contours d’un traité contraignant sur la pollution plastique sous l’égide des Nations unies (ONU).

Objectif : mettre fin à la pollution plastique en 2040

Les ministres français de l’Europe et des Affaires étrangères, Catherine Colonna, et de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, qui ont reçu samedi des ministres de l’environnement avant que les négociateurs ne prennent le relais lundi, souhaitaient donner une impulsion aux débats à venir. « L’enjeu c’est de se mettre d’accord sur un calendrier, 2040 fin de la pollution plastique, sur le fait que le traité doit être contraignant, doté de moyens et d’une instance d’expertise », a commenté samedi Christophe Béchu sur franceinfo.

460 millions de tonnes de plastique produites chaque année

Selon un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), chaque année, environ 460 millions de tonnes de plastiques sont produites et seuls 9% des déchets sont effectivement recyclés. L’OCDE estime que la production de déchets plastiques devrait quasi tripler d’ici 2060.

Les obstacles à surmonter

Le traité, qui vise une approche globale couvrant l’ensemble du cycle de vie des plastiques, se heurte cependant à l’opposition de certains pays qui voudraient que les objectifs soient fixés à l’échelle nationale. Les États qui ont participé à la première session de négociations en Uruguay en décembre dernier s’opposent sur les contours de l’accord, à savoir s’il faut limiter la production de plastique, éliminer progressivement certains types de plastique ou encore harmoniser les règles au niveau mondial. Les États-Unis souhaitent que les pays fixent leur propre plan d’action tandis que les acteurs industriels ont demandé que le traité se concentre sur la lutte contre les déchets plutôt que sur des mesures visant à réduire la production.

Greenpeace dénonce le lien entre l’industrie fossile et la pollution plastique

En prévision de la deuxième session de négociations sur le tout premier traité mondial de lutte contre la pollution plastique, l’organisation écologique Greenpeace a révélé samedi une installation artistique de 5 mètres de haut sur les quais de Seine à Paris. Réalisée par l’artiste et militant canadien Benjamin Von Wong, elle dénonce le lien entre l’industrie fossile et la pollution plastique.

À suivre

Trois autres sessions de négociations sont prévues d’ici fin 2024 avant la conférence diplomatique d’adoption du traité attendue en 2025.

Par Dumnacus le grand, votre serviteur angevin né à Belle-Beille, rue Jeanne Quémard.